L'Histoire de la perruque en France. | Jybing-Hair
20-06-2021

L'Histoire de la perruque en France.

4 minutes de lecture

l'Histoire de la perruque en France dans l’antiquité.

Date l’époque antique, portée dans l’Égypte ancienne pour couvrir le crâne afin de se protéger du soleil, elle était très prisée durant les saisons de fête, et de cérémonies. La perruque en ce temps-là était confectionnée avec des matières comme les plantes tressées ou de l’écrin. Porter par d’autres civilisations anciennes comme les Assyriens, les Phéniciens, les Grecs ainsi que les Romains en usage courant. La perruque était principalement utilisée par la civilisation occidentale en Extrême-Orient, mais aussi pour le théâtre en Chine et au Japon. Elle disparaît après la chute de l’empire Romain et de l’Europe occidentale durant des millénaires, jusqu’à sa réapparition au XVI siècles. Utilisée comme un accessoire de beauté par la haute société de l’époque, elle devint un élément indispensable à avoir pour palier à la perte de cheveux. Cette époque étant connue pour son manque d’hygiène, on a vu s’accroître le nombre d’infections du cuir chevelu. En réponse à cette problématique, les cheveux furent rasés obligatoirement avant la pose de perruque, en particulier par la bourgeoisie qui était les seules à pouvoir en porter.

                              

Au XVII, le siècle perruque représente un élément imposant et indispensable à avoir en sa possession. La mode étant dictée par la cour royale, dans nombreux pays, la perruque avait une grande influence sur celle de l’époque. En Angleterre, la reine Élisabeth 1re, portait (Une coiffe : nom donné aux perruques à cette époque) une perruque rousse ressemblant à des cheveux bouclés. En France, le roi Louis XIII fut le premier roi à opter pour la mode des perruques en 1620. Le port de la perruque permettait aux personnes qui le souhaitait de dissimuler leur perte de cheveux en portant de longues perruques. Si bien que la perruque devînt un élément obligatoire de l’habillement des hommes d’un certain rang social. Les fabricants de ses perruques étaient très renommés ; à ce titre, le métier de perruquiers fut créé en France le 23 mars 1673 (Louis XIV instituant la communauté des « Barbiers-perruquiers-baigneurs-étuvistes »), et ce fut le cas partout en Europe. Elle est alors devenue une mode qui évolua au fil des années par un nouveau modèle appelé IN-FILLIO en 1680. Au cours XVIIe siècle, la perruque fut jugée trop imposante, lourde, elle pesait à peu près 1 kilo et inconfortable grâce à sa longueur. Elle coûtait très cher étant donné que la perruque était fabriquée de cheveux humains véritables par la haute société. La perruque en écrin de cheval était de meilleur marché destiné à la classe moyenne.

 

                  

Au cours du XVIIIe siècle, évolue et change de forme, elle devient plus petite, les militaires furent les premiers à changer la forme et la lourdeur de la perruque pour avoir un peu plus de possibilité de mouvement. Ils la portèrent bouclées et nouées au niveau de la nuque en forme de bourse, c’est aussi à cette époque que l’on se devait de poudrer sa perruque à base de farine de froment après l’avoir enduit de saindoux, une sorte de graisse de porc. La perruque fut adoptée dans une centaine professions en devenant un élément des costumes ou uniformes. Elles sont encore portées par les hommes de loi en Angleterre et en Amérique du Nord, où elle détermine le rang social, la fonction et le statut social. Elle fut aussi portée par des abbés nommés perruque à tonsure, les bourgeois les portaient en bonnet sans queue et les magistrats au carré, les militaires en brigadière, les courtisant de toutes sortes de manières, etc.

Histoire de la perruque en France et sa disparition.

Petit à petit, l’usage de la perruque se déclina en France vers 1770 en laissant place aux cheveux naturels, à la cour de Versailles la mode était au pouf une coiffure portés par Marie-Antoinette. Le port de la perruque persista encore en Angleterre jusqu’à ce qu’une taxe soit imposée sur la graisse de porc en 1975. Les perruques continuèrent à être porté par les hommes jusqu’au début de la révolution, elle fut remplacée par une nouvelle perruque du nom de Jacobine en forme de cheveux naturels, mais fut interdite en 1793 peut après la révolution.

                            

Retour en force de l'histoire de la perruque en France au XXe siècle.

Les années 60, c’est grand le retour en force des accessoires de beauté dans la mode féminine, la création de la fibre en matière synthétique a révolutionné le marché de la perruque, elle permet d’imiter le cheveu humain, elle est devenue très facile a porté de manière occasionnelle ou quotidienne. La perruque est aussi portée par des personnes ayant des problèmes de perte de cheveu à la suite d’une pathologie comme le cancer dû aux séances de chimiothérapie. Pour d’autres femmes, c’est pour des raisons d’Alopécie. De nombreuses célébrités ont permis à la perruque de se populariser, c’est le cas avec la chanteuse Cher qui l’a portée sur toutes ses formes, long, court, carré, bouclée, lisse, etc... Lady Gaga qui s’en est servie comme un accessoire de mode pour faire vivre ses personnages en variant les couleurs : blond-platine, bleu, rose, jaune, noir, gris, rouge, blanc, vert.

Lady Gaga
                  

La communauté noire est aussi très friande des perruques si bien qu’un vaste marché s’est développé autour de ce phénomène, même les plus grandes stars noires Américaine s’y mettent comme : Beyoncé, Rihanna et bien d’autre encore. C’est un marché extrêmement porteur à tel point que les Chinois et les Indiens en ont fait un commerce extrêmement juteux. Les cheveux sont achetés en Inde directement sur les donneurs (personnes qui ont laissé pousser leurs cheveux jusqu’à une certaine longueur pour les revendre à des entreprises spécialisées dans l’achat de cheveu). Elles sont ensuite lavées, effilocher pour être cousue à la main sur des bonnets en lace frontal, lace wig ou transparent. La communauté noire aime en particulier les perruques aux cheveux naturels. Le marché à tellement évoluer qu’il existe aujourd’hui de nombreuses variétés de cheveux : les Brésiliens, les Péruviens, les Malaisiens, mais aussi les cheveux Chinois moins prisés. Les cheveux sont vendus sous différentes formes en tissage, extension, clips, postiche bref un marché qui a encore une longue vie devant lui étant donné la conjoncture, la perte de cheveux reste un problème majeur dans notre société de plus en plus de personne souffre de perte de cheveux aussi bien chez l’homme que chez la femme. La perruque à encore de long jour de devant elle pour évoluer et s’améliorer encore et encore.

Beyoncé et Rihanna

L'histoire de la perruque en France


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Suivez-Nous